Radicalisation: «La surveillance a pris le pas sur les politiques sociales»

Plan national de sécurité, plan Canal, plan global de prévention du radicalisme de la Région bruxelloise, plan de prévention du radicalisme à l’école, Réseau anti-radicalisme de la Fédération Wallonie-Bruxelles… La liste n’est pas close de toutes les initiatives «anti-radicalisme» qui ont été mises en place par les pouvoirs publics, surtout après les premiers attentats de Paris. Pour quels résultats? Article publié par Martine Vandemeulebroucke dans Alteréchos le 23 mars 2017.

Les responsables politiques ont-ils fait du «football panique», comme l’estime François De Smet, le directeur du centre fédéral des Migrations, Myria, en observant l’accumulation des dispositifs de lutte contre le radicalisme? Pour lui, la seule prévention possible se situe bien en amont, à l’école, dans des cours de philosophie qui apprennent aux jeunes à confronter pacifiquement leurs points de vue. Mais le fait est là. Si la Région bruxelloise, par exemple, avait annoncé en juin 2016 des mesures «de lutte contre le radicalisme et pour le bien vivre ensemble», c’est au cours de ce mois de mars seulement que le budget pour le «vivre-ensemble» a été voté. On a voulu sécuriser d’abord…(lire la suite).

A year after Brussels attacks, what’s fixed… and what’s still broken

Everyone in Belgium remembers where they were on March 22, 2016, no matter how far or close they were to the Brussels Airport and Maalbeek metro station.  A year after Brussels attacks, what’s fixed… and what’s still broken by Cathy Buyck, Laurent Cerulus and Cynthia Khroet, published in Politico, March 23, 2017.

veryone in Belgium remembers where they were on March 22, 2016, no matter how far or close they were to the Brussels Airport and Maalbeek metro station. This year, they commemorated the 32 victims, killed by three suicide bombers, and the 320 injured, as well as the emergency and transportation workers, the hotel staff, taxi drivers, cafe owners and simple strangers who rushed to help. “Our land has been targeted at the very heart, but we all wanted to carry on,” King Philippe said as he addressed relatives of the victims Wednesday morning. After ceremonies at the airport and metro station, the King and Queen Mathilde led family members and rescuers to a new memorial by Jean-Henri Compere near Rond Pont Schuman in the heart of the European Union quarter. “It’s the responsibility of each and every one of us to make our society more human and more just,” the King said there, adding, “Let us learn to listen to each other again, to respect each other’s weaknesses. Above all let us dare to be tender.” (lire la suite)

Soldiers control an access to Brussels airport, on March 29, 2016 in Zaventem, one week after the Islamic State attacks in Brussels.
/ AFP / JOHN THYS (Photo credit should read JOHN THYS/AFP/Getty Images)

Le phénonmène de radicalisme à Molenbeek – Entretien avec Johan De Becker

Un an après les attentats, le chef de corps de la zone Bruxelles-Ouest, Johan De Becker, fait le point sur le phénomène de radicalisme à Molenbeek. Entretien paru dans DHNET.be, le 19 mars 2017. (lire la suite)

À la tête de la zone de police Bruxelles-Ouest (Molenbeek, Jette, Berchem, Koekelberg et Ganshoren) depuis 2002, le chef de corps Johan De Becker a accepté d’évoquer l’évolution de la situation du point de vue du radicalisme et de la sécurité à Molenbeek. Pour cet officier supérieur en charge d’un des territoires les plus sensibles du pays, les collaborations mises récemment en place entre le Parquet, les polices fédérale et locale et l’administration communale ont permis de nombreux progrès dans le cadre de la lutte contre le radicalisme. Johan De Becker souligne néanmoins une énième fois les problèmes de sous-effectifs de sa zone et insiste : la sécurité à Molenbeek passera aussi par l’amélioration des conditions de vie de ses habitants (lire la suite)

Radicalisation : ce que les éducateurs de rue font dans les cellules de suivi

Sur le terrain, les équipes de prévention spécialisée sont de plus en plus sollicitées par les pouvoirs publics locaux pour prévenir et lutter contre la radicalisation. Une mission nouvelle qu’elles s’emploient à mener non sans difficultés. Un article de la Gazette des communes publié le 13 février 2017.

“Talk about terror in our back gardens”: an analysis of online comments about British foreign fighters in Syria

Raquel da Silva and Rhys Crilley, “Talk about terror in our back gardens”: an analysis of online comments about British foreign fighters in Syria, Critical Studies on Terrorism Vol. 10 , Issue 1, 2017

The phenomenon of foreign fighters has become a central issue to the ongoing conflict in Syria. This article explores how members of the public answer the question ‘Why do British citizens join the conflict in Syria’ on social media sites and in response to online news articles (Read more)

« A ce stade, la déradicalisation est un véritable fiasco »

Créée le 16 mars à l’initiative d’Esther Benbassa, à qui s’est jointe Catherine Troendlé, sénatrice LR du Haut-Rhin, la mission d’information sur la « déradicalisation » de la Commission des lois du Sénat a mené de nombreuses auditions durant le second trimestre 2016. la politique de déradicalisation est un échec (article publié dans Le Figaro, 21 Février 2017). Le seul centre de déradicalisation en France ne déradicalise plus personne (l’Express, 09 février 2017).

Prevention, repression and radicalisation in France: an interview with Laurent Mucchielli

Laurent Mucchielli is a sociologist and senior researcher at the CNRS (National Scientific Research Centre, Paris), attached to the Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (LAMES, Aix-en-Provence). He is the founder and director of the Observatoire régional de la délinquance et des contextes sociaux (ORDCS) at the University of Aix-Marseille. He has published numerous books and articles on juvenile offending, the sociology of offending, corruption and public security policies. Against the background of the prolongation of the state of emergency in France and the fight against terrorism, he offers unflinching analysis on topics ranging from video surveillance and radicalisation to the arming of French municipal police officers. Read the full interview on Explosivepolitics.com